• La Chouette Curieuse

Une semaine de confinement.


Alors que nous commençons cette deuxième semaine de confinement, on espère de tout coeur que vous allez bien ainsi que vos proches. Alors cette première semaine ? Comment l'avez-vous vécue ? Toujours au travail ou confiné ?


Du côté de La Chouette, cela ne fut pas de tout repos. Emma et Mathilda sont parties auprès de leurs familles, quant à moi, je suis restée à Lyon. L'annonce de la fermeture obligatoire a été dure à encaisser, surtout quand notre entreprise est notre bébé. Fermer des rideaux sans savoir quand on va pouvoir les ouvrir à nouveau, rien de plus difficile. Le début de semaine fut rythmé par de nombreux appels pour le chômage partiel, la banque, les prêts, les assurances, le comptable etc etc... Autant de facteurs qui sont sources de stress et d'inconnu et qui reste bien souvent sans réponse. La situation étant totalement inédite, les mesures sont prises au jour le jour.


Comme vous le savez, un commerce comme le notre ne peut pas fonctionner en télé-travail, il faut donc prendre son mal en patience ! On s'est posé la question de faire plein de choses sur l'e-shop, mettre des vêtements en ligne, faire des envois et tout ce qui suit... Mais la décision fût vite prise de ne pas le faire, tout simplement car La Poste connait déjà bien des difficultés et qu'on ne pense pas que de la livraison de vêtements soit quelque chose d'indispensable en ce moment. Et puis, nous ne voulons pas risquer la santé de notre équipe ou de quiconque. J'ai personnellement des proches dans le milieu médical et la demande de "Restez chez vous" ne doit pas être prise à la légère tant la situation est grave pour les soignants. Il est important de FAIRE SA PART en appliquant les consignes et en mettant toutes les chances de notre côté, notamment pour eux en les aidant dans ces moments difficiles.

Ce qui m'a amené à cette citation qui prend tout son sens en ce moment. Après une première partie de semaine dans le brouillard, j'ai ouvert les yeux sur la chance d'être là, de ne pas être malade, d'être entourée. Alors oui, je n'ai plus de travail, plus de salaire, plus mon équipe ni mes clientes à mes côtés, mais je suis en vie et je n'ai qu'une chose à faire : patienter. Profiter de ce temps pour avancer sur toutes les choses qu'on n'a jamais le temps de faire, récupérer des heures de sommeil et réfléchir à l'avenir. Cela prendra le temps qu'il faut mais c'est l'essentiel aujourd'hui !

Alors à toutes et tous, prenez soin de vous et restez chez vous ! On pense à vous et on a hâte de vous retrouver en pleine forme ! Un grand merci aux soignants mais aussi à toutes les personnes qui travaillent encore pour faire de ce confinement un moment moins difficile. A bientôt !



15 vues

Posts récents

Voir tout