• La Chouette Curieuse

Comment éviter les achats compulsifs ?


Que celle qui n'a jamais acheté un article qu'elle n'a jamais porté se dénonce ! On à toutes et tous au moins une pièce achetée sur un coup de tête. « Oui mais c’était la dernière en rayon, et puis elle était soldée et puis on l’avait vu dans les pages de Glamour... » STOP ! Premièrement, on arrête de se trouver des excuses. Deuxièmement, on se promet que c’était l’ultime achat compulsif de notre vie ! Bon peut-être pas quand même mais au moins le dernier avant un bon moment ! :)

La mode et les tendances sont un appel constant à la surconsommation : sitôt un sac fait la une au bras d’une star, sitôt on le veut et sitôt il est remplacé par un autre ! On est toujours tentées d’acheter plus pour suivre le mouvement. Certes il n'y a pas de mal à suivre quelques tendances ( même si vous savez que chez La Chouette Curieuse on prône plutôt de trouver son propre style ! ) mais l’addiction peut vite arriver, devenir dangereuse et amener des problèmes graves (problème d'argent, prêt à la consommation, déprime etc...)

Donc stop à la frénésie ! On vous donne dix conseils pour résister à l'envie et apprendre à dire non à cette petite robe bleue qui nous fait de l’œil...

1 - SE POSER LES BONNES QUESTIONS

Les blogs et les magazines nous ont rabattu les oreilles avec cette nouvelle tendance : du coup il vous faut absolument cette robe imprimée “fleurs des champs”. Bizarrement, une fois sur vous, vous n’en êtes plus si certaine ! Le meilleur moyen de savoir si un achat est un bon investissement, c’est de s’interroger à propos de l’article en question. Est-ce que j’en ai vraiment besoin ? Est-ce que ça me va vraiment ? Et surtout, est-ce que ça me plait ? Si la réponse est oui, foncez. Si c'est non, reposez l'article en question !

2 - PRENDRE LE TEMPS DE RÉFLÉCHIR À SON ACHAT

Et si on hésite ? Dans ce cas, ce n’est jamais bon signe car cela signifie que vous doutez du potentiel de l'achat. Le mieux dans ce cas là, c’est de prendre le temps de réfléchir. Reposez-le ou mettez-le de coté et prenez le temps d'y penser : allez faire un tour, vous promenez, faire d'autres activités... Si cette petite blouse vous hante encore, retournez l’acheter. Et si vous n'y pensez plus, aucun regret, c’est qu’elle n’était pas pour vous.

3 - TOUJOURS ESSAYER AVANT D'ACHETER

Zapper la cabine d'essayage parce que il y avait une queue sans fin et que vous étiez trop pressée, on l'a toutes fait ! Mais le risque, c’est de se retrouver avec une pièce qui ne nous va pas et que l’on ne rendra peut-être jamais par manque de temps ou de volonté. Pour éviter une dépense inutile (et une perte de place considérable dans votre dressing), obligez-vous à essayer vos trouvailles. Et ce, même si l’attente est longue et fastidieuse. Vous verrez qu’en réalité c’est un gain de temps et d’argent !

4 - SE FIXER UN BUDGET ET S'Y TENIR

Assez simple comme astuce, mais très vite oubliée ! « Oh allez c'est seulement 10€ de plus, c'es pas très grave ! » OK sauf que 10€ + 10€ + 10€... Ça peut vite faire baisser le compte en banque et vous n'allez pas tarder à recevoir un coup de fil de votre banquier ( coucou ! ) Donc on établit un budget : on ouvre ses relevés bancaires et on apprend à mieux gérer son argent en se prévoyant une somme à dépenser pour le shopping sans jamais la dépasser. Non, non, JA-MAIS !

5 - PAYER SES ACHATS EN LIQUIDE

La carte bleue est immatérielle et ne représente pas concrètement de l’argent, du coup on a du mal à prendre conscience des sommes que l’on dépense réellement. Donc on laisse sa carte bancaire à la maison ! Avant une virée shopping, on prends seulement de l’espèce dans son porte-monnaie. De ce fait, on visualise mieux ce que l'on dépense et on contrôle ainsi mieux ses dépenses.

6 - TENIR UN CARNET D'ACHAT

On tient un carnet d’achat et on note ses dépenses. On fait bien ça avec les courses alimentaires donc pourquoi pas avec le shopping ? Si l’on se rend compte que l’on a acheté des choses inutiles, on essaie de comprendre pourquoi et on réfléchira à deux fois lors de la prochaine virée. Et on en profite pour faire des conversions : pour le prix de cette robe que j'aime bof, j'aurai pu m'offrir un bon resto avec mon amoureux ! Cela fait réfléchir...

7 - FAIRE UNE LISTE DE SHOPPING

Généralement quand vous partez pour une virée shopping, vous vous mettez en tête de faire du lèche vitrine ou tout au plus de revenir avec un jean (dont vous avez vraiment besoin). Mais les choses ne se passent jamais vraiment comme prévues et vous revenez avec un pull, une robe de soirée, une paire de basket et une jupe midi. Enfin tout sauf un jean, quoi... Mettez vous face à votre placard. De quoi avez-vous besoin ? D'un jean et RIEN D'AUTRE !

8 - SE TESTER ET SE DÉFIER SOI-MÊME

On se teste : on part, sans moyen de paiement, faire du lèche-vitrine pour le simple plaisir des yeux et un seul objectif : ne pas succomber ! Et vous aurez cette fierté en rentrant chez vous du "I DID IT !" Si l’on repère quelque chose qui nous plaît, on attend plusieurs jours pour savoir si cet objet nous manque vraiment ou si l’envie est passée.

9 - ATTENTION AUX SOLDES ! LES TRAÎTRESSES !

Moment des bonnes affaires et des craquages, les soldes nous font bien souvent perdre la tête ! Problème, on finit par revenir avec des vêtements ou des accessoires que l’on aurait pas forcément acheté en temps normal. Là encore, un questionnement s’impose. Est-ce que j’aurais acheté cette chemise si elle n’était pas soldée ? Est-ce que c’est un basique ou une pièce très « mode » que je ne remettrai probablement pas la saison prochaine ? Est-ce que finalement je n’achète pas ce manteau pour son prix super attractif ? Posez vous les bonnes questions car généralement les soldes ne sont pas remboursables, donc impossible de ramener votre achat compulsif !

10 - FAIRE SES COMPTES (RÉGULIÈREMENT)

L'acheteuse compulsive ne se rend malheureusement pas toujours compte de ses dépenses. Lorsque l'obsession d'acheter la prend, elle va jusqu'à nier ses finances, qui ne referont surface qu'une fois l'acte accompli. A l'inverse, si vous jetez régulièrement un œil à vos comptes, vous maîtrisez votre argent et évitez de basculer dans l’illusion d'un portefeuille de Picsou ! Attention, même si votre compte sourit en début de mois, n'oubliez pas vos dépenses à venir : loyer, téléphone, activités, week-ends sympas, vacances, projets d'investissement, etc.. Définissez-vous un budget plaisir à ne pas dépasser et usez-le pour des choses qui vous importent vraiment.

Voila pour ces 10 conseils à mettre en place ! Bien sur vous pouvez craquer de temps en temps, mais si vous vous rendez compte que vous n'arrivez vraiment pas à vous empêchez d'acheter, pensez à participez à des groupes de soutien et à vous faire aider. Les achats compulsifs sont une réelle addiction, comme l'alcool ou la drogue, et si vous vous sentez hors de contrôle, il est conseillé de consulter un spécialiste. Il faut apprendre à connaître ses vrais désirs, en arrêtant de se mentir sur ce que l’on croit vouloir. Pensez consommation responsable et slow-fashion, comme toujours ! :)

#slowfashion #vetements #soldes #fashionaddict #conseil #achatcompulsif #fastfashion #shopping

0 vue