• La Chouette Curieuse

Comment bien faire le tri dans son placard ?


Les beaux jours reviennent et on connait le traditionnel rituel du "Ménage de Printemps" dans sa maison. Et cette année, pourquoi ne pas commencer par son placard ? Savez-vous qu’en moyenne, la femme occidentale a environ 22 vêtements jamais portés dans sa garde-robe ? Oups, il va falloir trier, débarrasser, recycler, donner, customiser, bref VIDER !

Ca vous angoisse ? Ca vous fait peur ? Ou tout simplement, vous êtes paresseuse ? Dites vous qu'une fois fait, vous serez surement très fière d'avoir fait du vide, et que c'est aussi une très bonne chose pour votre esprit ! En effet, il est prouvé que faire du vide chez soi, c'est aussi faire du vide dans sa tête. Alors prévoyez minimum 2 bonnes heures et suivez nos conseils !

ETAPE 1 - ON VIDE TOUT

On vide ENTIÈREMENT son dressing sur notre lit ou notre canapé, et on observe... Qui connaît vraiment le contenu de son placard de fond en comble ? Qui n'a pas oublié l'existence de cette petite robe rouge trouvée en solde et trop vite regrettée, si bien qu'elle gît maintenant en boule au fond d'un tiroir... Ou ce pantalon rayé devenu trop petit qui nous nargue chaque fois qu'on ouvre les portes de notre placard ?

Entre les vêtements trop petits, trop grands, les vêtements passés de mode, les vêtements qu’on n'aime plus, les cadeaux qu’on n'a jamais aimé... Et puis les vêtements usés, déformés, tachés, jaunis, boulochés, troués... Il y a du tri à faire !

ETAPE 2 - ON SE POSE LES BONNES QUESTIONS

On oublie les gentils mots des copines et aussi les mots d'amour de l'être aimé ("Non je trouve pas que ça te boudine, t'es bien dans ce body") et on se recentre sur soi. C'est à soi de choisir ce que l'on veut porter, et à faire le bon choix dans le tri. La consigne est simple : Si on ne se sent pas bien dans un vêtement, on n'insiste pas. Si on adore une couleur mais qu'on se rend compte que dans les faits, on ne la porte jamais, on s'en débarrasse. L'idée est de se concentrer sur les vêtements qui nous mettent en confiance.

Avant de trier, il faut se poser des questions simples : Depuis combien de temps n'avez-vous pas porté ce chemisier ? Au moins 2 ans ? Autant dire qu'il y a peu de chance pour que vous le portiez de nouveau ! Pour opérer des choix qui s'avèrent souvent cornéliens, on s'inspire de cette antisèche (cf. schéma ci-dessous), une "fashion détox" pensée par le site de vente de vêtements de seconde main Vestiaire Collective, très utile pour débuter ! Ensuite vous verrez, à force d'entrainement, ça viendra tout seul !

ETAPE 3 - ON CATÉGORISE

On a forcement des pièces qu'on va garder, en se basant sur le constant suivant : HIVER/ÉTÉ

Donc, on commence par ranger tous les vêtements plein hiver et montagne (doudoune, anorak, combinaison et chaussettes de ski, gros pulls et polaires) dans un sac à aspiration pour qu'ils soient moins volumineux et on le place sous le lit ! Idem avec les vêtements plein été, comme les petits tops en dentelle ou robes de plage qui ne sortent véritablement que 2 mois dans l'année ! Une fois fait, on a ce qui constitue le fond de placard : un dressing de demi-saison qu'on peut porter aussi facilement quand il fait 5 ou 25° dehors. Et c'est précisément là-dedans qu'il va falloir faire du tri, décider de ce que l'on jette, donne et revend.

Pour y voir plus clair, on fait 4 piles :

- TAS 1 / JE GARDE - Ce sont les vêtements qu’on aime et qui nous vont

- TAS 2 / JE DONNE OU JE VENDS - Ce sont les vêtements trop petits, trop grands, qu’on aime plus, qu’on a pas portés depuis un an (Ils ne vous manqueront apparemment pas sauf si ce sont des vêtements spéciaux, de cérémonie… )

- TAS 3 / JE RÉPARE - Ce sont les vêtements que l’on peut réparer ou customiser comme les vêtements sans boutons ou avec une fermeture cassée.

- TAS 4 / JE JETTE - Ce sont les vêtements déformés, jaunis, troués… Bref tous les vêtements qui sont irrémédiablement abîmés et importables.

ETAPE 4 - ON TRIE

On gère les piles, on remet le TAS 1 dans le placard et on s'occupe du TAS 3 en l'amenant à une couturière pour des retouches ou en customisant ses pièces avec les nombreux tutos sur internet. Il faut que les pièces que vous gardiez soit pour vous synonyme de bonne humeur ! Des pièces que vous êtes heureuse de porter, d'associer avec une tenue et surtout, vous devez vous trouver belles et mises en valeur grâce à ces pièces.

A l'inverse, les vêtements qui vous donnent un doute, ou qui vous indifférent, c'est bye-bye ! On arrête aussi de garder les pièces qui ne sont pas à votre taille. Non on ne garde pas un jean qu'on pourrait porter le jour où on perd 8 kilos ! C'est négatif pour votre image et apporte du stress, car vous ne pourrez pas vous empêcher de vous dévaloriser en regardant cette pièce dans votre dressing. Ce n'est pas à votre corps de s'adapter au vêtement mais au vêtement de s'adapter à votre corps.

Concernant le TAS 2, c'est assez simple : Je me sépare des pièces qui n'ont pas quitté mon dressing depuis plus d'un an. Ces vêtements qui me plaisent mais ne me mettent pas vraiment en valeur, que ce soit au niveau de la coupe, du style, de la couleur ou bien qui ne correspondent plus vraiment à mes envies actuelles.

Il en est de même avec les cadeaux que je garde par culpabilité ! Vous n'osez pas vous débarrasser de ce pull jaune que tante Mimi vous a offert ? AU CONTRAIRE ! Comme le disent Béa Johnson et Marie Kondo il faut parvenir à libérer les objets des sentiments qu'on y projette. Cette fameuse valeur sentimentale peut vite devenir très encombrante. Pensez que la personne qui vous a offert ce pull voulait vous faire plaisir, pas vous ennuyer avec. Elle ne vous en voudra donc pas si vous vous en séparez !

Ces vêtements en bon état, voir neufs, peuvent être vendus, soit dans des dépôts-vente comme La Chouette Curieuse, soit sur internet. Mais on vous conseille le dépôt-vente pour moins de tracas, vu qu'on s'occupe de tout ;)

Pour les vêtements un peu plus basique, en moins bon état, mais toujours portable, vous pouvez les donner à la famille, aux copines, et bien sur aux associations comme Emmaüs ou Le Secours Populaire.

Enfin le TAS 4, c'est direction poubelle, mais pas n’importe laquelle ! Celle des conteneurs de vêtements, afin que vos pièces puissent être recyclées et réutilisées par la suite ! Vous pouvez aussi les déposer dans des magasins qui donnent des bons d’achats contre vos vieux vêtements.

ETAPE 5 - ON GARDE DES BONNES HABITUDES

Maintenant que vous savez comment trier, garder ses étapes dans votre façon de consommer, afin d'éviter de devoir tout recommencer un an plus tard ! Le shopping doit rester un plaisir mais il doit aussi être raisonné pour une consommation correcte. Pour éviter d'acheter des choses que vous ne mettrez pas ou très peu, on vous a fait un guide des questions à se poser avant d'acheter :

- Est-ce que ce vêtement me rend belle et confiante ?

- Vais-je le porter souvent car il est confortable et facile à assortir ?

- Ce n'est pas ma taille mais c'est soldé ! Mais est-ce que c'est vraiment une bonne affaire si ça ne me va pas vraiment car trop grand/petit ?

- Est-ce que ça correspond à mon style et à mon style de vie actuel ?

- Est-ce utile d'acheter cette merveilleuse petite robe à paillettes si je ne sors jamais faire la fête ?

- Va-t-il durer dans le temps ?

- Est-il assez solide (qualité, finitions) ?

- Est-ce que je ne risque pas de m'en lasser trop vite?

- En ai-je déjà un similaire ?

_____

Voila, votre placard est plus léger et vous aussi ! Maintenant gardez en tête ces quelques conseils afin de ne pas retomber dans cette consommation de fast-fashion, de ne pas acheter des pièces que vous ne porterez pas et de ne plus faire partie des ces femmes qui ne portent que la moitié de leur dressing ! On compte sur votre responsabilité de shoppeuse eco-responsable ! :)

#tri #vetements #placard #ecoresponsable #vidersondressing #etape #depotvente #association

226 vues