PORTRAIT DE CRÉATEUR

Ce qui me motive à créer au quotidien c'est de penser aux femmes qui porteront mes bijoux. Les imaginer se faire plaisir en s’offrant un petit trésor.

Clémentine - Créatrice de "Vitamine C"

Clémentine est passionnée de bijoux depuis toute petite. Originaire de Lorient, elle aime sa région natale même si elle a beaucoup bougé pour poursuivre ses études et ses amours ! Aujourd'hui installée à Cayenne, Clémentine a envie de créations plus fantaisies. Petit à petit, les bijoux audacieux sortent de l'atelier, rencontrent un fort succès auprès du public, et voici que le nom "Vitamine C." s'impose à la créatrice. Depuis quelques mois, les bijoux de Clémentine sont arrivés chez La Chouette Curieuse. En laiton doré, perles de verre ou motifs résinés, de toutes les couleurs et de toutes les tailles, les bijoux Vitamine C sont conçus avec amour. Afin de comprendre comment ces jolies petites pépites sont fabriquées nous vous proposons ce mois-ci le portrait complet de Clémentine. Découvrez ses habitudes, sa manière de travailler et son parcours dans son portrait.

Vous trouverez les créations de VITAMINE C sur son site internet et vous pouvez la suivre sur Facebook et Instagram !

Gamme de prix : €

VENIR DÉCOUVRIR ET RETROUVEZ LES CRÉATIONS VITAMINE C DANS LA BOUTIQUE LA CHOUETTE CURIEUSE !

Hello Clémentine, avant toute chose, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Clémentine, j’ai bientôt 32 ans. Je suis originaire du Morbihan. Je suis créatrice de bijoux depuis 8 ans, sous le nom de Vitamine C. Je suis aussi la maman d’un petit garçon de 4 ans et demi. Je vis à Cayenne depuis l’été 2019 et suis de tempérament entier, plutôt solitaire et créative ce qui m’aide dans mon activité. 

Quel est ton parcours dans les grandes lignes ?

J’ai découvert le métier de bijoutier très tôt, « par hasard » (même si je ne crois pas au hasard !), à l’âge de 14 ans. Ce fut une telle révélation que mes études ont découlé naturellement de cette passion. J’ai entrepris un bac STI « Arts Appliqués » à Quimper avant de me lancer enfin en CAP  « Art du Bijou et du Joyau » à Nice, puis j’ai enchaîné avec un BMA et DMA « Art du Bijou et du Joyau » à Lyon. Un an après le dernier diplôme, je créé mon entreprise de fabrication de bijoux contemporains (argent 925 et plaqué or). Je concrétise un rêve mais j’y mets aussi beaucoup de barrières. J’ai appris la technique, mais manque de compétences entrepreneuriales. Alors, je continue de m’auto-former en gestion, compta, communication… En parallèle, je deviens maman et c’est durant ma grossesse que l’envie de légèreté survient ! J'avais envie de moins de contraintes techniques, moins de pression et plus de barrières  : je créé, le temps de l’été, des bijoux vitaminés, fantaisie. Je n’ai rien posé au tout départ. Je pensais que cela ne durerais qu’un été… Puis, l’univers a plu à des clientes, et tout s’est enchaîné !

Quel type de créations fabriques-tu ? Parles-nous de ton travail.

Je créé donc des bijoux fantaisie, que j’appelle audacieux  car je les pense pour accompagner les femmes en quête de féminité et de fantaisie. Mes bijoux se portent aussi bien pour tous les jours que pour des occasions particulières. J’imagine mes clientes comme des femmes qui aiment sortir du lot, aiment /ont besoin de s’affirmer. Je travaille seule, dans mon nouveau petit atelier, tout ce dont j’ai besoin est à portée de mains. Perles, apprêts, carnets, crayons, pinces et évidemment ordinateur et téléphone !

Es-tu une créatrice indépendante à temps plein ou as-tu un job à côté ?

Je suis créatrice indépendante, autrefois à temps plein. A temps partiel depuis novembre 2019 où j’ai eu la chance d’accepter un poste de vendeuse en optique (oui, tout est possible dans la vie 😉). Je prends ce changement de vie comme un challenge supplémentaire dans ma carrière professionnelle et la partie vente m’aide beaucoup pour  Vitamine C.

En voir plus

Comment as-tu décidé de te lancer et de créer ta marque ? 

Cela s’est fait naturellement, sans me poser la question. C’était évident depuis le jour où j’ai découvert mon futur métier !

Donne nous 3 mots pour définir ta marque.

Colorée, harmonieuse, féminine.

Où trouves-tu l’inspiration ?

Je puise mon inspiration dans la couleur (au centre de mon travail créatif), l’architecture, les motifs textiles / la mode, la végétation, le graphisme. C’est assez varié en somme ! L'inspiration est partout !

Qu’est-ce qui te motive à créer au quotidien ?

Ce qui me motive à créer au quotidien est de penser aux femmes qui porteront mes bijoux. Les imaginer se faire plaisir en s’offrant un petit trésor.

En voir plus

Qu’est-ce qui te rend le plus fière dans ton travail ? Et au contraire, qu’est-ce qui te donne des doutes ?

 

Je suis fière de mon parcours, de savoir écouter ma petite voix intérieure, faire confiance à mon instinct. Et aussi le fait de m’être construite seule. Concernant les doutes : Ne pas savoir de quoi l’avenir sera fait (surtout par ces temps qui courent) fait partie de mes doutes et angoisses. Lorsque je créé un modèle, j’ai toujours une crainte qu’il ne plaise pas. J’ai aussi peur de ne pas réaliser mon plus grand rêve.

Décris-nous ton atelier ou espace de création ? Plutôt fouilli ou bien rangé ?

Depuis 9 mois, mon atelier n’est plus séparé de mon espace de vie, il est dans ma chambre ! L’espace est restreint, je manque un peu de place parfois, j’adore m’étaler ! Il est assez fouilli, soyons honnête, mais c’est pour mieux créer ! Et puis, le soir, je range mon petit bazar à moi ! 

As-tu des habitudes ou des petits rituels lorsque tu crées ?

Lorsque je crée, j’adore me mettre dans ma bulle. Alors, je commence par un thé ou café et les podcasts et musiques m’accompagnent durant la journée.  Si je suis sur une tache qui me demande de la concentration, je coupe le son ! Sinon, je suis un peu un diesel, je mets un peu de temps à démarrer une journée de travail. Me replonger dans mes croquis, mes notes, mes to-do lists m’aident à avancer.

Quels sont tes matériaux préférés ?

J’apprécie le laiton doré, les perles de bohème, l’acétate de cellulose, les pompons, la résine. 

En voir plus

Raconte un fait cocasse qui t’es arrivé pendant ton travail. (Faire tomber la boite de perle, se coller les doigts, etc…)

Mon fils a toujours été attiré par mon travail. Depuis tout petit, je le laisse venir à l’atelier, s’imprégner des matériaux, outils, etc… Mais lorsqu’il m’arrive de ne pas fermer la porte de l’atelier, je retrouve parfois un petit monstre affairé à bidouiller avec tout ce qui trouve : perles, rubans, pinces, et là, c’est le drame !!! (bon, c’est amusant de voir comme il aime jouer avec toutes ces matières aussi !).

​As-tu une de tes créations qui te rend particulièrement fière ? Pourquoi ?

Au printemps dernier, une future mariée m’a contacté pour fabriquer ses bijoux ainsi que ceux de ses deux témoins. Je me suis dit que j’avais réussi le pari de fabriquer des bijoux pour TOUTES les femmes !

Quel conseil aurais-tu aimé recevoir à tes débuts ? Y-a-t-il quelque chose que tu aurais aimé savoir avant de te lancer ?

D’être « bon » dans tous les domaines ou bien de savoir déléguer. De ne pas « lâcher » et surtout de ne pas hésiter à présenter sa marque aux boutiques. 

​Quels sont tes objectifs, rêves ou défis à relever ?  

J’ai le rêve d’ouvrir ma propre boutique, à notre retour en métropole dans deux ans. Ce rêve me suit depuis mes 14 ans, il serait temps qu’il se réalise, non ? J’ai fait l’expérience des boutiques associatives avec plusieurs créatrices, mais il me manque toujours quelque chose (je n’aime pas trop qu’on m’impose des choses). Je l’imagine déjà, mais cette fois-ci, je souhaite me faire accompagner pour que le projet soit complet et à la hauteur des multiples enjeux qu’il représente. Un souhait pour le futur : trouver quelques partenaires pour faire perdurer Vitamine C. ! « Seul on va plus vite, ensemble, on va plus loin ». 

Comment vois-tu ta vie de créatrice d’ici 10 ans ? 

Accueillir les client.e.s dans un bel univers, les faire rêver. Proposer du sur-mesure ainsi que des marques françaises qui me sont chères. Leur servir des boissons chaudes et fraîches ainsi que de la pâtisserie. Depuis le temps que j’y pense, cela ne peut pas rester qu’un rêve… J’ai mis du temps à aimer la vente directe, mais désormais, je ne peux plus m’en passer ! 

Un dernier mot pour la fin ?

Je remercie l’équipe de La Chouette Curieuse d’accueillir mes créations, je suis touchée qu’elles vous plaisent ! J’espère que vos visiteurs apprécieront également mon univers. Revenir 10 ans après mes études Lyonnaises est un beau clin d’œil que vous m’offrez !