PORTRAIT DE CRÉATEUR

Julie Lise - Créatrice de "Senh"

Ma motivation quotidienne c'est l’impression que chaque chose peut être et devenir autre. Le plaisir de voir se mettre en forme une idée, de la faire et de la voir évoluer. Mais aussi de savoir que mes créations sont appréciées par les personnes qui les portent.

En ce mois de juin, La Chouette Curieuse quitte son nid lyonnais pour partir dans le sud ! Destination : la douce ville de Montpellier et la découverte de l'atelier de Julie Lise. Créatrice de la marque SENH, Julie Lise se lance dans l'aventure de la création après de longues études dans la mode et le textile. Peu en adéquation avec l'industrie de la mode actuelle, Julie Lise se tourne vers une démarche de production à échelle humaine. Passionnée de textiles, elle confectionne des bijoux et des pochettes en matière textile qu'elle brode ou peint différent selon son humeur et sa musique du moment... Résultat, ses créations sont toutes des pièces uniques. On adore ses boucles d'oreilles brodées, idéal pour l'été sur une jolie robe fluide. Plongez dans l'atelier de Julie, découvrez son univers dans son portrait du mois et venez craquer pour ses bijoux directement à la boutique.

Vous trouverez les créations de SENH sur son site internet et vous pouvez la suivre sur Facebook et Instagram !

Gamme de prix : €

VENIR DÉCOUVRIR ET RETROUVEZ LES CRÉATIONS DE JULIE LISE DANS LA BOUTIQUE LA CHOUETTE CURIEUSE !

Hello Julie Lise avant toute chose, peux-tu te présenter ?

 

Tout d’abord, bonjour ! Je m’appelle Julie Lise, j’ai 28 ans et je suis la créatrice de la marque SENH. J’habite actuellement à Montpellier depuis trois petites années et j’apprécie grandement la douceur de cette jolie ville du sud.

Quel est ton parcours dans les grandes lignes ?

Dans les grandes lignes, j’ai passé un Bac Pro Artisanat et Métiers d’Art Option Mode, puis un BTS Design de Mode (pour y accéder je suis passée par une Mise à niveau en Arts Appliqués qui fut très enrichissante). Enfin, j’ai terminé par une Licence Pro également ciblée sur le textile, de la conception à la production. Mes études m’ont vraiment permis de voir tout ce qui englobe l’univers de la mode et du textile, ainsi il m’a paru quasi évident que ce que je souhaitais faire c’était avant tout de produire des choses à échelle humaine et ne pas jouer dans la cour des industriels qui produisent en masse.

Quel type de créations fabriques-tu ? Parles-nous de ton travail.

Je fabrique en premier lieu des bijoux textiles mais aussi des sacs/pochettes. Toutes mes créations sont des pieces uniques en matière textile que je brode ou peint différemment. Ainsi chaque pièce à sa propre identité mais elles forment ensemble une jolie petite équipe et une unité. En ce qui concerne mes sacs et pochettes je fonctionne également en pièce unique. Le modèle de base peut être le même mais chacun à une doublure différente et des motifs placés à la main que je créé grâce à des tampons en linogravure (que je fabrique également).

 

Es-tu créatrice indépendante à temps plein ou as-tu un job à côté ?

Je suis créatrice indépendante à temps plein ! Même si il est évident que chaque mois est aléatoire suivant la saison et les événement auxquels je participe, j’apprécie de pouvoir vivre à mon rythme.  Depuis peu, je propose également des cours de couture et de création textile à Montpellier et ses alentours.

En voir plus

Comment as-tu décidé de te lancer et de créer ta marque ? 

Après mes études j’ai travaillé quelque mois pour une jeune marque de prêt-à-porter. Et après un peu de réflexion je me suis vite rendue à l’évidence : ce qui me plaisait vraiment c’est travailler sur mes propres créations ! Et de plus, l’univers des grandes marques industrielles n’est pas vraiment ma tasse de thé (sur consommation, exploitation etc…). Alors je me suis lancé afin de pouvoir travailler à une échelle humaine, et raisonnable !

 

Donne nous 3 mots pour définir ta marque.

Délicatesse, simplicité de la matière et légèreté !

Où trouves-tu l’inspiration ?

À vrai dire, un peu partout. Cela peut-être lors d’une ballade, au coin d’une rue, dans un film, une expo et même parfois (voir souvent) dans une sonorité musicale. La musique que j’écoute lors de mon processus de création peut beaucoup jouer sur le résultat final.

Qu’est-ce qui te motive à créer au quotidien ?

Le champ des possible ! L’impression que chaque chose peut être et devenir autre. Le plaisir de voir se mettre en forme une idée, de la faire et de la voir évoluer. Mais aussi de savoir que mes créations sont appréciées par les personnes qui les portent.

En voir plus

Qu’est-ce qui te rend le plus fière dans ton travail ? Et au contraire, qu’est-ce qui te donne des doutes ?

Ce qui me rend le plus fière c’est l’évolution que je peux voir entre le début de SENH et aujourd’hui. Mes choix s’affinent d’avantage et j’apprécie voir cela avancer. Ce qui me donne des doutes sont les moments creux, car oui en tant que créatrice on ne peut jamais réellement prévoir de quoi demain sera fait !

Décris-nous ton atelier ou espace de création ? Plutôt fouilli ou bien rangé ?

De manière très simple il se compose d’un grand « bureau » (une grande planche de bois épaisse sur 2 tréteaux), d’une étagère et d’un autre coin où il y a tout mon stock de tissus et de produits finis. Et le rangement est très aléatoire ! Haha ! Je suis contente quand tout est rangé, ça me donne l’impression d’un nouveau départ mais une fois le travail en cours il est vrai que les choses s ‘éparpillent rapidement... On va dire qu’on reste dans l’idée du bazar mais du bazar organisé !

As-tu des habitudes ou des petits rituels lorsque tu crées ?

Tout dépend de ce que je créé. Pour ce qui est des sacs ou autres pochettes, le fait de faire de jolis petits tas de chaque élément à coudre est assez habituel. Pour ce qui est de la peinture, de la broderie ou de la linogravure, un bon fond musical est primordial avec une tasse thé (et la théière!).

Quels sont tes matériaux préférés ?

Ça ne vous étonnera surement pas si je vous dis Le Textile, évidement ! J’apprécie beaucoup le coton pour sa simplicité mais aussi la soie, quand le pinceau glisse doucement dessus, un vrai plaisir à peindre.

En voir plus

Raconte un fait cocasse qui t’es arrivé pendant ton travail. (Faire tomber la boite de perle, se coller les doigts, etc…)

 

Le fait d’avoir fait tomber mon verre d’eau pour la peinture (eau pleine de peinture diluée, je précise) sur un coton blanc que j’allais commencer à peindre… J’y ai gagné une petite perte de temps à tout nettoyer (ça coulait paaaaartout ) et une jolie tache. J’attends encore de trouver comment exploiter joliment ce petit accident.

​As-tu une de tes créations qui te rend particulièrement fière ? Pourquoi ?

Ma petite série de bijoux brodés. C était un vrai plaisir à réaliser et j’apprécie les commentaires encourageants des personnes voyant ces modèles tout délicats et s’étonnant de la finesse de la broderie.

Quel conseil aurais-tu aimé recevoir à tes débuts ? Y-a-t-il quelque chose que tu aurais aimé savoir avant de te lancer ?

SENH n’a que deux ans, je me considère donc encore à mes débuts. J’aurai juste aimé savoir que de s’inscrire en tant que micro entrepreneur ce n’est pas gratuit (Ce n’est pas des millions mais c’est toujours sympa d’être prévenu et prevoyant afin de pouvoir s’organiser).

​Quels sont tes objectifs, rêves ou défis à relever ?  

Forcement de faire perdurer et évoluer SENH. Mon prochain défi est de créer une autre gamme de produit, mais je ne vous en dis pas plus… Je garde le suspense et la surprise !

Comment vois-tu ta vie de créatrice d’ici 10 ans ? 

Dans une jolie boutique d’un quartier chouette et d’une ville chouette !

Un dernier mot pour la fin ?

Que tout aille pour le mieux autant pour moi que pour vous cher lecteur/trice. D’être bienveillant et de prendre soin de vous comme des autres.

Le portrait de Julie Lise vous a plu ? Laissez votre avis !