Bonjour décembre ! On conclut cette folle année 2017 avec le portrait de la douce Sandrine, créatrice d'Atelier de Mandarine. Dans son petit atelier lyonnais, elle confectionne de très jolis bijoux. Délicats, fins et intemporels, c'est comme ça que les amies de Sandrine décrivent ses bijoux et on est complètement d'accord avec elles ! Raffinés et élégants, ils se portent comme une seconde peau. Grande voyageuse et femme aux plusieurs vies, c'est naturellement que Sandrine s'est tourné vers la création de bijoux, nourrissant aujourd'hui le besoin de faire quelque chose de ses mains. Son mantra : vivre et travailler dans ce que j'aime ! Découvrez le joli portrait de Sandrine et succomber à ses merveilles pour les fêtes de fin d'année !

Vous trouverez les créations d'Atelier de Mandarine sur son siteFacebook et Instagram !

Gamme de prix : €€

BÉNÉFICIER DE 10% DE RÉDUCTION SUR SES CRÉATIONS AVEC LE CODE "MANDARINEXLCC". RENDEZ-VOUS SUR SON SITE !

 

Hello Sandrine, avant toute chose, peux-tu te présenter ?

 

Je suis Sandrine, la créatrice de Atelier de Mandarine, j'ai 47 ans et je vis à Lyon depuis fin 2008. J'ai toujours aimé créer, dessiner, peindre, fabriquer et transformer. J'ai aussi joué du violon pendant 10 ans, il y a quelques années maintenant...!

Quel est ton parcours dans les grandes lignes ?

Après avoir fait des études à la Faculté de Droit à Nice, je me suis orientée vers des études plus commerciales. J'ai travaillé chez Habitat à Paris (vente, formation et service clients ont été les différents postes que j'ai occupé), l'univers de la décoration et du mobilier m'ont beaucoup plu. Puis je suis devenue acheteuse chez La Tête dans les Nuages, qui sont des centres de loisirs interactifs dans lesquels il y avait des jeux vidéos, des arcades, des manèges pour enfants, bowlings... Je me suis amusée tout en travaillant beaucoup !

Puis nous avons déménagé en Martinique pendant 6 ans et j'ai occupé un autre poste d'acheteuse dans une société qui a 9 bijouteries. J'ai énormément appris sur les pierres pendant cette période et sur les bijoux en général. J'ai aussi pris des cours de dessin et de peinture pendant cette période. La vie sur cette île a été très agréable et pleine de couleurs, de douceurs et de rencontres formidables. Année après année, j'ai nourri le besoin d'autonomie et d'envie de faire de mes mains.

Quel type de créations fabriques-tu ? Parles-nous de ton travail.

En arrivant à Lyon fin 2008, l'envie de faire autrement ou de faire autre chose était très forte. C'est en revenant d'un voyage en Thaïlande ( en février 2009 ) que j'ai commencé à faire des bijoux avec ce que j'avais pu acheter comme pierres et perles pendant ce séjour. Cela m'a inspiré et c'est ça qui m'a fait me lancer, c'est certain.

Es-tu créatrice indépendante à temps plein ou as-tu un job à côté ?

 

Je suis créatrice indépendante à temps plein depuis ce retour en France. Les débuts ont été très difficiles car je ne connaissais personne à Lyon. Cela va un peu mieux depuis et c'est grâce à toutes les rencontres que j'ai pu faire !

J'aime voir que mes clientes ne se lassent pas de porter mes bijoux tous les jours. Et j'adore quand quelqu'un me dit qu'il a vu un de mes bijoux porté. Le reconnaître parmi la multitude de bijoux qui existe est assez flatteur, cela veut dire que j'ai une "empreinte" ou une "touche" Mandarine.

Sandrine - Créatrice de "Atelier de Mandarine "

PORTRAIT DE CRÉATEUR

Le portrait de Sandrine vous a plu ? Laissez votre avis !

En voir plus
En voir plus

Comment as-tu décidé de te lancer et de créer ta marque ? 

Lorsque je suis rentrée de Thaïlande avec mes perles, j'ai commencé à faire des bracelets et colliers pour mes 3 sœurs, puis pour mes amies.  Elles ont ensuite voulu en acheter pour offrir à leurs proches et l'histoire d'Atelier de Mandarine a commencé comme ça.

  

Donne nous 3 mots pour définir ta marque.

Intemporelle, Délicatesse et FinessePour cette question, j'ai préféré demander leurs avis à mes amies et c'est ce qui, pour elles, défini le mieux les bijoux que je fais. Elles sont chouettes ;)

Où trouves-tu l’inspiration ?

 

Les pierres ; leurs formes, leurs couleurs me plaisent. Je me les procure et ensuite elles m'inspirent ou pas. L'inspiration est aussi tout autour de moi : la nature, la mode, l'art en général...  Et avant tout, je suis inspirée par ce que j'aime faire et ce que j'ai envie de porter comme bijou au moment où je le compose . 

Je n'ai pas la prétention de dire que j'ai inventé quelque chose quand je fais un bijou, nous sommes souvent inspiré par ce qui se fait ou s'est déjà fait depuis des années, voire des siècles. J'ai d'ailleurs beaucoup de beaux livres sur les bijoux (ethniques, d'Asie, d'Afrique ou d'Amériques mais aussi les bijoux anciens byzantins romains...). Ils m'inspirent beaucoup. Je fais des pièces uniques ou des petites séries car j'aime faire autre chose rapidement.

Qu’est-ce qui te motive à créer au quotidien ?

La motivation est là, en permanence, L'envie d'explorer et de créer de nouveaux bijoux est présente au quotidien. Et puis surtout l'envie de créer, de produire, de fabriquer de mes mains.

Qu’est-ce qui te rend le plus fière dans ton travail ? Et au contraire, qu’est-ce qui te donne des doutes ?

Ce qui me rend le plus fière c'est quand une amie, une cliente ou quelqu'un que je connais porte un de mes bijoux tous les jours et ne s'en lasse pas. Et puis aussi quand quelqu'un me dit qu'il a vu un de mes bijoux porté ; le reconnaître parmi la multitude de bijoux qui existe est assez flatteur, cela veut dire que j'ai une "empreinte" ou une "touche" Mandarine.

J'ai souvent des doutes mais ça c'est lié à ma personnalité, même après des années de travail, le doute fait toujours partie de moi et peut-être même du processus de la création ? Je ne sais pas...?! Tu vois je un doute là aussi ! ;-)

Décris-nous ton atelier ou espace de création ? Plutôt fouilli ou bien rangé ?

Je n'ai pas osé transmettre une photo de ma table de travail au moment du portrait créateur... Fouilli en ce moment haha  ! En fait j'ai besoin d'avoir presque tout sous les yeux pour composer un bijou donc je m'étale. Et puis d'un seul coup c'est le fouilli aussi dans ma tête alors je range tout. Et ça recommence...

As-tu des habitudes ou des petits rituels lorsque tu crées ?

Pas du tout, je n'ai aucune habitude ou rituel lorsque je crée, je laisse la place à la spontanéité. je ne m'enferme pas dans un rituel créatif, je ne sais pas faire.

Quels sont tes matériaux préférés ?

Les pierres fines ou semi-précieuses et les perles ; mes premières réalisations de bijoux étaient en perles d'eau douce blanche, rose et grise. 

Raconte un fait cocasse qui t’es arrivé pendant ton travail. (Faire tomber la boite de perle, se coller les doigts, etc…)

 

Et bien justement, les perles, je les perce une à une, et évidemment au début on oublie qu'elles chauffent, donc je me suis "brûlée" les doigts et je m'en suis perçée un aussi, mais rien de bien grave ! Se coller les doigts cela m'est arrivé. tellement souvent !

​As-tu une de tes créations qui te rend particulièrement fière ? Pourquoi ?

 

Je dirais un peu toutes car fabriquées en partie de mes mains. Et puis surtout la collection Mandarling en Or et diamant que j'ai créé en collaboration avec un joaillier Lyonnais. J'ai dessiné le modèle, je savais exactement ce que je voulais et il l'a réalisée. C'est un projet que j'avais depuis la Martinique et je l'ai fait ici à Lyon. 

Quel conseil aurais-tu aimé recevoir à tes débuts ? Y-a-t-il quelque chose que tu aurais aimé savoir avant de te lancer ?

 

J'aurais aimé avoir plein de conseils pour gagner du temps dans la fabrication mais c'est très bien comme ça car j'ai appris avec beaucoup d'autres moyens à ma disposition. D'abord j'ai énormément observé les artisans bijoutiers lorsque je travaillais en Martinique car il y avait un atelier avec trois artisans dans la société où j'étais. Et puis je continue ma formation avec un joaillier ici à Lyon, un vrai plaisir de découvrir des techniques propres à la fabrication de bijoux.

​Quels sont tes objectifs, rêves ou défis à relever ?  

Continuer à faire ce que j'aime et essayer d'en vivre plus ou moins le plus longtemps possible quelque soit le domaine dans lequel j'évoluerai.

 

Comment vois-tu ta vie de créatrice d’ici 10 ans ? 

 

Je n'en ai aucune idée à vrai dire... Entre ma première activité professionnelle et celle-ci aujourd'hui, il y a presque 3x10ans, et  je n'imaginais pas faire des bijoux aujourd'hui, alors après-demain... C'est certain il y aura toujours du fait-main dans ma vie alors bijoux, peinture, poterie c'est à voir... Rendez vous dans 10 ans !

Un dernier mot pour la fin ?

Merci de m'avoir lue jusqu'au bout ! Et merci à toi La Chouette Curieuse de m'avoir accueillie et d'accueillir les artisans et créateurs comme tu le fais ! Longue vie à ton projet, à la créativité et à toutes ces mains qui fabriquent et composent.