PORTRAIT DE CRÉATEUR

Louise  - Co-créatrice de "Hermanitas"

Mes produits en tissus seront bientôt tous confectionnés à partir de tissus en coton bio ou de tissus ethniques. Je veux que mes produits racontent une histoire, qu'ils soient uniques et qu'ils valorisent un savoir-faire ou une tradition.​ 

 Comme chaque quinzaine du mois, La Chouette Curieuse vous propose de découvrir un nouveau portrait. En ce joli mois de mai, on découvre celui de Louise, co-créatrice de la marque Hermanitas. Louise est une pro du tricot, qu'elle a appris avec sa grand-mère et qui est devenu une véritable passion ! Créatrice de headbands en laine et en tissus, Louise se tourne vers des matériaux eco-responsable, et dans une vraie démarche éthique. De qualité, fait-main et Made in France, ses créations sont des pièces uniques que toute fille devrait avoir dans son placard ! Découvrez le portrait de cette créatrice engagée, perfectionniste et attentionnée.

Vous trouverez Hermanitas sur son siteFacebook et sur Instagram.

Gamme de prix : €

BÉNÉFICIER DE 10% DE RÉDUCTION SUR LES CRÉATIONS DE LOUISE AVEC LE CODE "HERMANITASXLCC". RENDEZ-VOUS SUR SON SITE ! 

 

 

Hello Louise, avant toute chose, peux-tu te présenter ?​

Salut la Chouette Curieuse ! Moi c'est Louise, j'ai 26 ans et je suis la co-fondatrice de la marque de « headband & co » Hermanitas . J'ai commencé l'aventure avec ma grande sœur Mathilde qui a depuis posé ses valises en Australie.

Quel est ton parcours dans les grandes lignes ?

Nous avons toutes les deux grandi en banlieue lyonnaise avec primaire, collège, lycée, avant de prendre chacune notre envol. J'ai fait mes études à Lyon puis à Montpellier, dans une école d'ingénieur en agronomie. J'ai toujours été une « Laura Ingalls » dans l'âme (et pas que physiquement :D) et l'agriculture en général me passionne ! J'ai profité d'un programme d'échange pour partir un an au Chili, où j'ai beaucoup appris et beaucoup grandi. Ca a été un tournant dans ma vie, j'y retourne régulièrement et je m'y sens comme à la maison!

À la fin de mes études, j'avais pour projet de reprendre la ferme familiale, dans l'Ain. La vie a fait que ce ne sera pas pour tout de suite, même si c'est encore un projet qui trotte dans ma tête ( et qui a encore bien le temps de mûrir !) Je suis très manuelle, touche-à-tout, et j'ai du mal à me décider pour telle ou telle autre activité !

Mathilde, ma sœur de trois ans mon aînée, a fait une école de commerce avant de s'exiler aux quatre coins de la planète : Singapour, Los Angeles, Barcelone, Berlin puis Brisbane, elle est difficile à suivre ! Elle travaille en parallèle pour une start-up dans le domaine du skate-board, Krak, qu'elle a créée avec son copain. Du coup, elle est moins disponible et c'est aujourd'hui en grande partie moi (Louise) qui fais tourner Hermanitas.

Quel type de créations fabriques-tu ? Parle-nous de ton travail ?

Notre grand-mère nous a appris à tricoter lorsque nous étions ados. Depuis, on adore créer de nos mains des petites (et moins petites) pièces avec de jolies laines. Je tricote donc des headbands en laine mérinos, qui est une laine de très belle qualité, douce et fine pour avoir un rendu à la fois chaud mais qui ne soit pas énorme sur la tête !

Je suis assez perfectionniste donc j'aime que le tricot soit parfait : régulier, serré mais pas trop, droit, que les coutures soient invisibles... Du coup, j'y passe du temps ( même si je vais de plus en plus vite ! Je vais bientôt pouvoir gagner des concours de rapidité d'aiguilles hihi ! ).

Pour l'hiver prochain, j'aimerais trouver un fournisseur de laines françaises, et si possible qui utilise des teintures végétales ou bio. J'y tiens beaucoup car j'aimerais que l'habillement (entre autres !) soit plus respectueux de l'environnement. Alors apportons notre pierre à l'édifice en proposant des produits au top !
De la même manière, mes produits en tissu (pour l'instant des headbands, des chouchous et des cotons démaquillants lavables, mais bientôt des snoods et des bandanas) seront bientôt tous confectionnés à partir de tissus en coton bio ou de tissus ethniques. Je veux que mes produits racontent une histoire, qu'ils soient uniques et qu'ils valorisent un savoir-faire ou une tradition.​

 

Es-tu créatrice indépendante à temps plein ou as-tu un job à côté ?

Lorsque nous avons démarré l'activité fin 2015, j'avais la chance d'être indemnisée par Pôle Emploi, ce qui m'a permis de tester plusieurs choses sans être inquiétée financièrement. Ce n'est plus le cas aujourd'hui, je vis donc des petits bénéfices d'Hermanitas mais la question de trouver un job à mi-temps va se poser très prochainement.

Comment as-tu décidé de te lancer et de créer ta marque ? 

Je vais être honnête, c'est Mathilde qui a eu l'idée ! À l'époque, elle vivait encore à Berlin où les headbands en laine étaient très en vogue en hiver. De mon côté, j'étais tout juste de retour à Lyon après un boulot épuisant dans une exploitation agricole, et à vrai dire j'étais un peu perdue pour la suite... Profitant d'un de mes séjours à Berlin, Mathilde m'a proposé le deal suivant : récupérer nos chutes de laine (il y en a partout dans nos appartements!), tricoter des headbands et essayer de les vendre dans nos petits réseaux. Marché conclu, Hermanitas était née !

Donne nous 3 mots pour définir ta marque.

Authentique – Familial – Qualité​

Où trouves-tu l’inspiration ?

Elle vient d'un peu partout : de ce que j'observe dans la rue, de réflexions de mes amis, de ma famille ; de Pinterest aussi, forcément ! J'ai sans arrêt de nouvelles idées, mais il faut du temps avant de les concrétiser.

Qu’est-ce qui te motive à créer au quotidien ?

C'est simple, j'adore créer. J'ai toujours eu besoin de concret autour de moi, c'est pour ça que j'adore bricoler, jardiner, coudre, tricoter. C'est tellement génial d'avoir sous les yeux le soir ce sur quoi on a bossé la journée ! Du coup, pas besoin de motivation particulière, je n'ai pas à me forcer pour sortir mes aiguilles ou ma machine à coudre !

 

En voir plus

Qu’est-ce qui te rend le plus fière dans ton travail ? Et au contraire, qu’est-ce qui te donne des doutes ?

Je suis très fière quand je reçois les compliments et les remerciements de mes clients. C'est super gratifiant de sentir que son travail est apprécié, surtout quand on y met autant de sa personne. Du coup, j'ai toujours peur de les décevoir et de ne pas réussir à répondre à leurs attentes, d'avoir un temps de retard... C'est ce qui me fait douter, surtout quand j'ai l'impression que les autres créatrices y arrivent parfaitement ( je sais, c'est un leurre, on a toutes les mêmes doutes! )

Décris-nous ton atelier ou espace de création ? Plutôt fouillis ou bien rangé ?

Un vrai bazar, c'est terrible... J'apprécie quand mon atelier est bien rangé, mais j'ai du mal à m'y tenir. Par contre, dans ce joyeux fouillis, je sais parfaitement retrouver mes affaires ! J'ai la chance d'avoir pu aménager une pièce de l'appartement spécialement à cet effet : du coup, je n'embête ( presque ) personne et je m'y sens parfaitement bien !​

As-tu des habitudes ou des petits rituels lorsque tu crées ?

Très souvent, j'écoute la radio. J'ai mes petites émissions fétiches sur France Inter ( 'Grand bien vous fasse', 'Affaires sensibles', 'Si tu écoutes j'annule tout' ) et grâce à ça je me cultive ( enfin j'essaie ! ) sur plein de sujets en même temps que je crée. Ca nécessite de mettre le volume à fond quand je suis sur la machine à coudre, et du coup les voisins en profitent ! Mais un jour, ils me remercieront :)

Quels sont tes matériaux préférés ?

J'adore la laine. Je trouve que c'est une matière très noble, surtout quand les étapes de fabrication ( tonte, lavage, cardage, filage, teinte...) sont toutes respectueuses de l'environnement, de l'animal et de l'humain. J'ai une amie éleveuse de chèvres angoras qui m'a beaucoup appris ; je suis très attachée à ce que la filière de la laine se réimplante en France !

 

Raconte un fait cocasse qui t’es arrivé pendant ton travail. (Exemple : faire tomber la boite de perle, se coller les doigts, etc…)

Il m'arrive très régulièrement de faire tomber ma boîte d'épingles ou de dérouler une pelote de laine parce que le fil s'était coincé sous ma chaussettes... Je n'y fais même plus attention, c'est monnaie courante avec moi !

Non, ce qui m'a fait rigoler dernièrement ( un peu jaune mais quand même! ), c'est d'avoir participé à un événement où il y avait très peu d'éclairage. Les organisateurs nous avaient précisé d'apporter une lampe en cas de besoin, mais comme je n'avais pas visité les lieux, je ne pensais pas que ce serait nécessaire. Au final, mon stand était tellement dans la pénombre qu'à la nuit tombée, je devais éclairer mes bandeaux avec la lampe de mon téléphone pour dire aux clientes « Si si regardez, il y a de la couleur ! »

As-tu une de tes créations qui te rend particulièrement fière ? Pourquoi ?

J'aime particulièrement mes headbands en laine mérinos, car il y a eu une grande évolution entre les débuts et le résultat que nous avons maintenant. À force d'entraînement, le tricot est parfaitement régulier et j'ai beaucoup de retours admiratifs ! Il m'est arrivé plusieurs fois d'entendre de potentielles clientes commenter d'un « pffff facile, je le ferai moi-même ! » pour finalement revenir vers mes produits après des essais ratés ! 

Quel conseil aurais-tu aimé recevoir à tes débuts ? Y-a-t-il quelque chose que tu aurais aimé savoir avant de te lancer ?

 

Quand on a commencé, on était complètement novices dans le domaine. C'est arrivé par hasard, et on ne savait pas du tout où ça allait nous mener. J'aurais aimé y voir plus clair sur les manières de se faire connaître, sur les sites de vente en ligne comme Etsy ou Littlemarket, ou encore sur les démarches à faire pour créer son entreprise. Quand on débarque, c'est dur de structurer tout ça et d'identifier les priorités.

​Quels sont tes objectifs, rêves ou défis à relever ?

J'aimerais inscrire Hermanitas dans une démarche plus éco-responsable que ce qu'elle est pour l'instant. C'est en cours mais il y a encore des choses à améliorer. Ce serait génial qu'un jour on parle de nous comme d'une boîte familiale qui propose des produits de qualité à tous les niveaux !

Comment vois-tu ta vie de créatrice d’ici 10 ans ? Dream big !

J'aimerais beaucoup travailler dans un atelier avec d'autres créateurs, pour pouvoir échanger, brainstormer en permanence, créer des partenariats... et bien sûr qu'Hermanitas soit une marque reconnue partout en France, pour ses jolis produits et ses engagements pour une société durable ;)

Un dernier mot pour la fin ?

Un grand MERCI à la Chouette Curieuse de nous donner la parole à nous, créateurs et créatrices ( surtout! ) qui travaillons tous les jours pour proposer des produits de qualité et made in France ! Grâce à toi et à plein d'autres, je découvre un monde talentueux, bosseur, généreux et solidaire, dont j'espère faire partie le plus longtemps possible !

 

Le portrait de Louise vous a plu ? Laissez votre avis !