PORTRAIT DE CRÉATEUR

Anaïs - Créatrice de "Ylle"

L'émotion des clients qui retrouvent des symboles de leur enfance, un bouton, un point de tricot, le souvenir d'une grand-mère qui tricotait… Le point d'orgue pour moi, c'est de voir revenir des clientes sur mon stand avec la boîte à couture de leur grand-mère ; une partie de leur héritage familial.

Hello l’automne ! Les feuilles rougissent et les températures baissent. Pas de panique, on vous a trouvé la créatrice idéale pour ce temps ! Ce mois-ci, on vous fait découvrir le joli portrait d'une tricoteuse hors pair. Anaïs a appris le tricot aux côtés de sa famille, mais le loisir est vite devenu une passion, et YLLE est née ! Quatre ans après la création de sa marque, Anaïs est enfin créatrice en temps plein. Cette jeune savoyarde partage sa vie entre l'agitation lyonnaise et ses belles montagnes de Savoie, où elle peut se ressourcer et tricoter en toute tranquillité ses nouvelles collections. Très concernée par la mode éco-responsable, Anaïs tricote le plus possible avec de la laine recyclée. C'est elle qui s'adapte à la matière pour réaliser des pièces uniques totalement craquantes. Découvrez son portrait et commandez vite un bandeau pour réchauffer vos petites oreilles !

Vous trouverez les créations de YLLE sur son site web et vous pouvez la suivre sur Facebook et Instagram !

Gamme de prix : €€

BÉNÉFICIER DE 10% DE RÉDUCTION SUR SES CRÉATIONS JUSQU'AU 01/11 AVEC LE CODE "YLLEXLCC". RENDEZ-VOUS SUR SON SITE.

 

Hello Anaïs, avant toute chose, peux-tu te présenter ?

 

Je m'appelle Anaïs, j'ai 26 ans et je suis originaire de Savoie, plus précisément de Charteuse. J’ai eu un coup de cœur il y a six ans pour la vie lyonnaise, du coup j'ai organisé ma vie entre la capitale des gaules et les montagnes.

Quel est ton parcours dans les grandes lignes ?

Avant j'étais danseuse classique en compagnie, la danse est ma passion depuis toute petite, mais malheureusement, suite à une blessure j’ai dû arrêter et j’ai décidé de reprendre mes études à Lyon dans une école d'art, le tout pour travailler par la suite dans les structures et événements culturels lyonnais. J'ai travaillé dans ce milieu pendant trois ans avec YLLE en activité secondaire et voilà maintenant 10 mois que je me suis lancée totalement et que YLLE est devenue mon activité principale !

Quel type de créations fabriques-tu ? Parles-nous de ton travail.

Je confectionne des accessoires tricotés à la main à partir de laine recyclée. Par « accessoires » j'entends des petites pièces : bonnets, bandeaux, turbans, mitaines... J'aime travailler avec la laine recyclée, je pars de la matière et c'est elle qui détermine ce que je vais en faire : création unique garantie ! Impossible de faire deux fois la même pièce !  J'ai la volonté de fonctionner et de travailler différemment ; je prône un certain nombre de valeurs dans ma marque, comme le fait main, le made in France, la qualité, l'éthique, l'environnement... C'est mon axe de travail autour de la création en tricot.

 

Es-tu créatrice indépendante à temps plein ou as-tu un job à côté ?

Je suis créatrice indépendante à temps plein depuis 10 mois, enfin ! Pendant plus de 4 ans j'ai gardé ce projet en activité secondaire. YLLE était toujours là, grandissant et m'apportant satisfaction, rencontre, enrichissement... Bref tellement de belles choses que ça m'a décidé à me lancer complètement dans l’aventure !

En voir plus

Comment as-tu décidé de te lancer et de créer ta marque ? 

J'ai appris le tricot dans le cadre familial, tout simplement. Et alors que je cherchais, en vain, un bandeau qui me plaise dans le commerce, j’ai finalement décidé de le fabriquer moi-même en récupérant de la laine sur un pull démodé. A l’époque, j'étais encore étudiante en école d’art et je portais régulièrement ma création qui plaît beaucoup. De fil en aiguille, mes amies me demandent de leur confectionner un bandeau personnalisé ! De plus en plus d’amies ! :)

 

Donne nous 3 mots pour définir ta marque.

Unique / Qualité / Ethique-Ecoresponsable

Où trouves-tu l’inspiration ?

 

Je trouve l'inspiration lors de la rencontre entre l'objet et la matière, je me promène beaucoup de brocantes en brocantes ! C'est ce goût pour l'upcycling qui me nourrit. Une belle pelote de laine, un vieux livre de patrons, un panier, une paire d'aiguilles qui devait appartenir à une grand-mère...

Qu’est-ce qui te motive à créer au quotidien ?

Le challenge de faire du beau, de redonner de la valeur à quelque chose d'oublié, qui a été jeté. La valorisation d’un objet et d’une matière ayant perdue son utilité initiale.

Qu’est-ce qui te rend le plus fière dans ton travail ? Et au contraire, qu’est-ce qui te donne des doutes ?

Ma fierté c'est la renaissance des matériaux pour des produits nouveaux. C'est aussi l'adhésion de toute une communauté pour ce concept. L'émotion des clients qui retrouvent des symboles de leur enfance, un bouton, un point de tricot, le souvenir d'une grand-mère qui tricotait… Le point d'orgue pour moi, c'est de voir revenir des clientes sur mon stand avec la boîte à couture de leur grand-mère ; une partie de leur héritage familial. C'est un beau retour concret, qui ôte tous les doutes, et c'est au-delà de ce que j'imaginais !

 

Décris-nous ton atelier ou espace de création ? Plutôt fouilli ou bien rangé ?

Plutôt éparpillé ! Entre Lyon et la Chartreuse. La laine demande beaucoup de place et génère beaucoup de poussière. En attendant d’avoir un atelier, j'investie la maison familiale, mon studio étant déjà saturé ! 

 

As-tu des habitudes ou des petits rituels lorsque tu crées ?


Le thé ! Noir le matin et vert l'après-midi. Il va de pair avec les aiguilles, c'est cliché mais c'est vrai !

 

Quels sont tes matériaux préférés ?


La laine ! Quelle question ! :) Mais recyclée de préférence. 

En voir plus

Raconte un fait cocasse qui t’es arrivé pendant ton travail. (Faire tomber la boite de perle, se coller les doigts, etc…)

 

Quand mon chat Edgar rentre par mégarde dans l'atelier et qu'il prend un malin plaisir à expédier bobines, boutons aux quatre coins de la pièce ! 

 

​As-tu une de tes créations qui te rend particulièrement fière ? Pourquoi ?

 

Ma création dont je suis la plus fière est le Turban. J'ai imaginé le modèle, sans savoir comment le confectionner et au bout de nombreux prototypes, j'ai trouvé ! Consécration ! Il plait beaucoup !

Quel conseil aurais-tu aimé recevoir à tes débuts ? Y-a-t-il quelque chose que tu aurais aimé savoir avant de te lancer ?

 

Le plus difficile quand on crée, c'est d'estimer la valeur de ses réalisations. On est déjà tellement touché qu'elles plaisent, que donner un prix c'est la chose la plus compliqué. C'est seulement cette année que j'ai trouvé des personnes pour me conseiller sur ce point.

​Quels sont tes objectifs, rêves ou défis à relever ?  


C'est de passer des salons de jeunes créateurs et pop-up stores à ma propre boutique et mon propre atelier.

 

Comment vois-tu ta vie de créatrice d’ici 10 ans ? 

 

Bien installée dans ma boutique ! :)

Un dernier mot pour la fin ?

YLLE !